Est-ce que la vieillesse peut déclencher une maladie auto-immune ?

Les maladies auto-immunes sont effrayantes et assez répandues de nos jours.

Néanmoins, elles restent méconnues de ceux qui n’en souffrent pas.

Elles peuvent être une source d’inquiétude surtout en ce qui concerne les personnes âgées, car elles ne savent pas si elles sont ou non des personnes à risques.

Est-ce que la vieillesse peut déclencher une maladie auto-immune

Il paraît dès lors important de faire la lumière sur cette maladie et les personnes à risques.

Qu’est-ce qu’une maladie auto-immune ?

Une maladie auto-immune résulte d’une défaillance du système immunitaire qui conduit ce dernier à s’attaquer à ses propres constituants.

Le système immunitaire ne se retourne pas en principe contre les organes du corps, mais il arrive qu’il n’assume plus son rôle protecteur et qu’il favorise ou occasionne les maladies auto-immunes.

C’est donc une maladie chronique et inflammatoire qui peut atteindre les reins, le cœur, la peau, le cerveau, le foie et les articulations.

Il y a deux types de maladies auto-immunes.

Les maladies auto-immunes « non spécifiques d’organe » ne concernent pas un organe en particulier, mais plusieurs organes attaqués.

Les maladies auto-immunes « spécifiques d’organe » quant à elles concernent un seul organe.

Obtenez plus d’infos sur cerimes.fr à cet effet.

À ce jour, il existe plus de 80 maladies auto-immunes.

En voici quelques-unes :

  • le diabète de type 1 ;
  • la sclérose en plaques ;
  • la polyarthrite rhumatoïde ;
  • la lombalgie ;
  • le lupus ;
  • la sclérodermie ;
  • la thyroïdite auto-immune, etc.

Les symptômes varient en fonction des maladies auto-immunes développées.

Quelles sont les causes des maladies auto-immunes et les personnes à risques ?

Les causes à proprement dire sont plutôt mal connues.

Selon les scientifiques cependant, les maladies auto-immunes peuvent résulter d’un ensemble de facteurs hormonaux, environnementaux, génétiques, infectieux et médicamenteux.

En effet, les femmes ont plus de risques en raison des hormones sexuelles présentes dans le corps à un certain moment de leur vie (œstrogènes, prolactine, etc.).

Le chromosome X serait notamment à l’origine de ce dysfonctionnement.

Les composants chimiques de certains produits, les rayons UV et le tabac peuvent en être la cause.

Les parents ayant cette maladie peuvent également la transmettre à leur descendance par des gènes.

Les infections peuvent être un facteur à risques même si cela n’a pas encore été réellement prouvé.

Les médicaments peuvent avoir un retour négatif et modifier la réponse immunitaire ce qui a pour conséquence de favoriser ces maladies.

Certaines personnes sont prédisposées à développer les maladies auto-immunes.

Les femmes ont plus de risques de développer une maladie auto-immune avant 50 ans à cause de l’incidence des hormones féminines sur l’auto-immunité.

Les personnes âgées présentent également des risques en raison de leur système immunitaire affaibli ainsi que les personnes ayant des parents atteints.

La vieillesse est-elle un facteur entraînant les maladies auto-immunes ?

La vieillesse peut effectivement être un facteur déclencheur de maladies auto-immunes.

Le système immunitaire est considérablement ébranlé par le vieillissement.

Il n’arrive plus à différencier les antigènes étrangers et s’attaque à ses propres constituants ouvrant ainsi la voie aux nombreuses maladies auto-immunes.

Les protéines de complément importantes dans la lutte contre les bactéries ne sont plus produites par les personnes âgées.

Ce déficit entraîne des infections bactériennes qui sont à l’origine des maladies auto-immunes.

Par ailleurs, les infections peuvent subvenir fréquemment si votre système immunitaire est faible et cela peut à la longue entraîner des pathologies auto-immunes.

Les personnes âgées ne possèdent plus suffisamment de globules blancs aptes à lutter contre de nouveaux antigènes.

Elles sont donc exposées à ces maladies.

De plus, les anticorps des personnes âgées n’arrivent plus à se lier convenablement aux antigènes.

En conclusion, il arrive que le système immunitaire ne joue plus son rôle protecteur et développe des anticorps destinés à combattre les cellules saines du corps.

Cette anomalie donne naissance aux maladies auto-immunes le plus souvent développées chez les femmes.

Les personnes âgées peuvent en souffrir en raison de leur système immunitaire peu performant.

Étant incurables, ces pathologies nécessitent un traitement à vie.


Articles connexes :

Constipation chez la personne âgée : quelle solution naturelle ?

Mal de dos chez les séniors : quelles solutions ?